Skype un allié pour les recruteurs : Oui, mais Attention !!!

dans Recrutement, recrutement innovant, Recruter autrement | par

Offres-homme-qui-a-le-smile-quand-il-travaille

 

Après notre article sur l’usage de Skype à destination des candidats « Comment réussir son entretien Skype« , à présent adressons nous aux recruteurs ! Vous savez … ceux qui sont confortablement installés à leur bureau… qui sont rompus à l’exercice et soucieux de trouver le bon candidat tout en économisant leur temps !

Je sais de quoi je parle, c’est justement mon métier, je suis responsable sourcing au sein du cabinet de recrutement Emergences RH. Après m’être brûlé les yeux tous les matins à « scroller » des dizaines de CV, je mobilise mes après midi à enchainer au minimum 5 entretiens Skype de pré-qualification. Donc, croyez moi, Skype, FaceTime ou encore d’autres outils comme les entretiens vidéos différés… je maîtrise !

C’est pourquoi, vous trouverez ci-dessous mon retour d’expérience en la matière mettant en évidence les intérêts et les limites de l’usage de Skype dans le cadre d’entretiens de recrutement…

 

Les avantages des entretiens à distance

 

Qu’on y adhère ou pas, il faut se rendre à l’évidence, cet outil facilite et améliore nos processus de recrutement.

0008647355Ywdfhdh-1920x1280

Un gain de temps…

 

Les entretiens à distance permettent de réduire de moitié la durée des processus de recrutement ! « En 15 jours, nous pouvons présenter à nos clients une short list de candidats, contre un mois habituellement », explique Céline Finot-Perrolan, directrice du Recruitment Center du cabinet Selexens.

Mener un entretien à distance prend en moyenne entre 25 et 40 minutes, contre environ 1 heure pour un entretien en face-à-face.

De la magie noire ? Et bien non ! Lors d’un entretien Skype, nos questions sont, en général, plus précises et se focalisent sur l’adéquation entre le profil du candidat et le poste. De même, les réponses du candidat seront généralement plus courtes et plus synthétiques.

OK ! On gagne du temps… quoique… Si ensuite on doit programmer un entretien en face à face alors, où est-il le gain de temps ?

Au sein de notre cabinet, nous essayons au maximum de programmer ensuite un entretien en face à face. Pour le coup, c’est une étape supplémentaire me direz-vous ! OUI, mais ce temps va nous permettre de tisser une relation avec le candidat et de l’évaluer aussi tout au long de ces différents points de contact.

 

 

Offres-travail-dans-le-transport

 

Recruter à l’autre bout du pays ? Même pas peur !

 

Trouver la perle rare, nous le savons bien, est souvent difficile. Et quand on la trouve enfin… voilà qu’elle habite à l’autre bout du pays, ou de l’autre côté de la planète. Ô rage, Ô désespoir ? Mais non amis recruteurs, Skype est là pour nous sauver !! Les frontières géographiques tombent et nous voilà en quelques secondes téléportés à des centaines, voire parfois des milliers de kilomètres avec notre candidat. Fini les heures de trajets pour se rencontrer, loin de nous les appréhensions à sourcer au delà de nos frontières. Skype ouvre le champ des possibles, et nous offre sur un plateau de nouveaux horizons !

Nous arrivons même parfois à faire le tour du cadran horaire en contactant le matin un candidat au Vietman, puis l’après midi notre client en nouvelle Calédonie ! Pour le coup, ce recrutement d’un directeur de filiale s’est effectué sans que nous ayons rencontré les candidats physiquement !

La messe est dite. 

 

Offres-secretaire-ultra-heureuse

 

 Vive la pré-qualification 2.0…

 

Au sein de notre cabinet de recrutement, notre pratique est la suivante : nous réservons les rencontres physiques aux seuls candidats retenus après un échange Skype. Nos entretiens en one to one sont alors centrés sur le projet du candidat et sa projection dans le poste. De son côté le candidat aura pu prendre du recul par rapport à notre premier échange Skype et revenir si besoin sur des points qui lui semblent importants ou qui n’auraient pas suffisamment été abordés précédemment.

 

La pré-qualification est une étape incontournable lors d’un recrutement. La bonne vieille méthode préconise de s’y atteler par téléphone. Mais soyons honnête… combien de fois sommes-nous pris de doutes, de questionnements ? Combien de candidats avez-vous pré-qualifiés tout en vous disant « bon je ne suis pas sûre de mon coup mais je le tente » !

 

Avec l’expérience, nous remarquons que nos entretiens physiques sont plus optimisés qu’avant ; nous rencontrons moins de candidats hors cible. Mener un entretien Skype va certes prendre plus de temps qu’un entretien téléphonique… mais il nous permet de concentrer les entretiens en face à face sur les bons candidats.

 

Skype nous donne de sacrés avantages :

  • Pré-qualifier en visioconférence permet d’aller plus loin, d’analyser la posture, le savoir être du candidat, mais aussi son agilité à maîtriser les nouvelles technologies.
  • On diminue ainsi le risque d’erreur de casting et on donne la chance aux profils atypiques de défendre leur place de visu, en s’adressant directement au recruteur.
  • Le téléphone peut être un vecteur trompeur, dans un sens comme dans l’autre.
  • Avec un Skype de pré-qualification, nous dépassons les a priori que nous pourrions avoir après la lecture d’un CV « moyen » ou d’un échange téléphonique peu engageant… Mais attention, le cas inverse est aussi fréquent. Combien de candidats sabrent leur candidature en menant des entretiens Skype sans s’y être préparés… (Si besoin petite piqûre de rappel : Comment réussir son entretien Skype).
  • Enfin, un entretien skype de pré-qualification nous permet de nouer dès le départ un lien plus réel avec le candidat…

Elle est pas belle la vie ?

 

 

Offres-Equipe

 

 

On dépoussière son image de marque et on se rend plus accessible !

 

Nous avons plus que jamais besoin de développer notre image de marque pour attirer jusqu’à nous les meilleurs talents (et clients). Nos méthodes de recrutement et notre capacité à innover (ou à simplement nous mettre à la page) influencent considérablement notre image de recruteurs, donc par ricochet, notre image de marque..

Des recruteurs au fait des nouvelles technologies et qui misent sur des outils modernes croyez nous, ça en jette !

 

Nos clients ont besoin de collaborateurs connectés, agiles et alertes avec les nouvelles technologies. Nous nous devons également de monter dans le train des nouveaux outils de communication d’échange et de partage ! Et l’air de rien, cela nous permet aussi de mesurer l’aisance, la réactivité et l’appétence des candidats à utiliser ces mêmes outils… 

 

 

Offres-personne-seule-triste

 

 

Un entretien Skype peut être mal vécu et perçu comme « violent »

Nous l’avons vu précédemment les avantages à utiliser Skype, pour nous recruteurs, sont nombreux ; mais attention, il n’en est pas forcément de même pour les candidats. Nous ne devons jamais oublier de nous mettre à leurs places ! C’est essentiel… Le recrutement est avant tout la rencontre de deux personnes, et nous seuls, professionnels du recrutement, sommes garants de la qualité de cet échange.

 

La déshumanisation peut rapidement pointer son nez si nous oublions cette responsabilité.

 

  • Le fait que vous n’invitiez pas votre candidat à un entretien en face à face peut être perçu comme un signe de doute ou de désintérêt. Ce dernier peut imaginer que vous ne ferez pas nécessairement plus d’effort si vous le recrutez, et qu’il n’aura pas de soutien de votre part lors de sa prise de poste… Vous devez valoriser les avantages de procéder ainsi et rassurer le candidat ; comme vous le feriez pour un entretien en face à face.  Sortez tout l’attirail :  email de confirmation du RDV, assistance technique si besoin, présentation de l’objectif, information du candidat sur la suite du process …. Ne soyez pas économe de temps, de pédagogie, d’attention et surtout, d’empathie. A titre d’exemple, au sein de notre cabinet nous mettons à disposition des candidats un tutoriel vidéo Skype  pour les aider à se rassurer et à se préparer au mieux…
  • Pour vous c’est la énième entrevue par Skype alors que pour votre interlocuteur c’est peut être la première fois ! Le candidat risque de mal le vivre… à défaut d’être familiarisé avec l’outil.
  • Lorsque l’on communique un feedback négatif, nous pouvons dans un entretien en face à face sentir la réaction du candidat. Alors, nous faisons preuve d’empathie en lui expliquant et en lui détaillant notre position, nous mettons en perspective notre point de vue. Cela dans l’objectif que, malgré notre décision, l’expérience soit utile soit utile pour le Candidat. Malheureusement avec Skype, nous les recruteurs, nous avons tendance à raccourcir ces moments où les silences en disent long. Où le non verbal nous oblige à plus d’attention, à choisir d’autres mots, à prendre un temps supplémentaire…
  • Faites attention au sentiment de frustration que peut provoquer un entretien Skype : une entrevue courte, se retrouver seul face à son écran dès la fin de l’appel … L’expérience peut facilement s’avérer violente. Vincent Lindon acteur du film – La Loi du Marché, parle d’expérience « Extrêmement humiliante » « Une violence terrible » « L’interlocuteur ayant pour lui la distance de l’écran est désinhibé » « On vous dit ‘au revoir’ au bout de 5 à 6 minutes, puis l’écran s’éteint et vous êtes seul chez vous, en attente » (Interview réalisée par Susie Bourquin pour Europe 1 en mai 15).

Le film ‘La Loi du Marché » de Stephane Brizé souligne ce risque… et nous rappelle, à nous recruteurs, la violence qui peut parfois être ressentie par les candidats…

On vous laisse constater par vous même :

 

 

D’autres témoignages …

témoignage allié

 

Pour conclure…

Vous l’aurez compris, Skype est un outil très pertinent dans le cadre d’une pré-qualification, où quand l’éloignement géographique l’impose. Cependant, il est important de garder à l’esprit que cela peut-être un exercice difficile pour les candidats et que l’enjeu reste de taille.

 

A vous la parole : Candidats, Recruteurs faites nous part de vos témoignages !

 

Dédicace à Camille Raynaud , l’auteur de notre précédent billet consacré à Skype Comment réussir son entretien Skype. Merci Camille de m’avoir aidée dans la rédaction de cet article écrit à quatre mains. Toute l’équipe du cabinet te souhaite beaucoup de succès dans ton avenir professionnel, nous en sommes certains… tu vas décrocher la lune et faire des merveilles !

 

Crédit photo : Pixabay - François Cima

COMMENTAIRES

  1. JACQUES VERMEULENL dit :

    L enjeu est de gérer de manière optimale son emploi, tout en développant sa flexibilité et ses revenus pour adapter sa croissance aux évolutions du marché Faire de l incertitude et de l analyse du risque de ne pas en trouver une force de frappe.
    Le plus grand des risques c est de ne pas en prendre sic Allangrif
    Avec un zeste de créativité, une pointe de professionnalisme. un brin d audace et 3 cuillères à café de sens de l éthique en communication

  2. Angélique GROUSSON dit :

    Oui mais …tout est dit ! N’oublions jamais l’aspect humain. La vidéo de cet article est assez parlante, quel appauvrissement dans la relation humaine ! Dommage car il s’agit avant tout d’une rencontre

  3. Sonya MAURICE dit :

    De nos jours, les entretiens à distance sont de plus en plus utilisés par les recruteurs. Cela s’explique par la multiplicité d’avantages qui en découlent. Tout d’abord, ces entretiens sont très faciles à mettre en œuvre. Ils permettent aux recruteurs de gagner du temps et une flexibilité d’organisation. Sans faire déplacer le candidat, on peut rapidement vérifier ses qualités et ses compétences et voir s’il correspond au poste. C’est un premier échange qui permet aux recruteurs d’avoir un aperçu de la personnalité du candidat par sa gestuelle et son expression. De plus, ce mode de recrutement permet de dépasser les frontières, et peut être un atout pour les entreprises sans locaux physiques.
    En ayant moi-même fait l’expérience, un entretien par Skype m’a permis d’être plus détendu derrière l’écran mais cet état d’esprit dépend de chaque candidat. Quoi qu’il en soit, ce mode recrutement ne remplacera pas totalement l’entretien classique mais enrichit favorablement le recrutement à l’aide de la pré-qualification. Ce processus doit tout de même se terminer par une rencontre physique.

  4. Léa FOURNIER-NERI dit :

    Si les entretiens à distance, tel que Skype n’ont pas vocation à remplacer l’entretien en face-à-face, ils sont de plus en plus utilisés par les entreprises et font gagner du temps :Premièrement pour les candidats ils leurs évitent de poser un jour de congé pour se déplacer, surtout si à la clé le poste ne leur sera pas attribué, Cependant certains candidats ne sont pas à laisse avec ce mode d’entretien qu’ils pensent déshumanisant dans le fait que par exemple tu ne peux pas regarder le recruteur dans les yeux donc c’est difficile de créer un lien, de plus ça peut s’avérer extrêmement traître pour un candidat qui n’est pas à l’aise face à son écran.
    Les entretiens à distance permettent au recruteur un gain de productivité non négligeable cela permet d’éviter un nombre d’entretien en face à face considérable qui finalement ne mènerai pour la plupart, à rien. Avec une pré sélection via Skype le recruteur a déjà un avis sur le candidat et finalement l’entretien en face à face ne servira qu’a confirmer ou non le choix de l’employeur ce qui permet d’avoir des entretiens en face à face certainement plus court donc au final une embauche avec pré-sélection+entretien, ne reviendrai pas forcement à une embauche plus longue qu’avec un simple entretien.
    Les avis sont cependant variés entre ceux qui voient les entretiens à distance comme l’avenir et ceux pensant que l’entretien en face à face permet vraiment de voir la personne comme elle ai vraiment. C’est vrai que les recruteurs tiennent une grande importance au comportement non verbal certains pense que l’écran ne permet pas de pouvoir descripter ce comportement .
    Pour conclure les entretiens via Skype on un grand avenir devant eux, avec cependant des avis très différents selon les entreprises et les candidats.

    • D’où l’importance d’adopter une attitude rassurante et pédagogue face à ces nouveaux outils digitaux de recrutement au risque de déshumaniser la relation candidat/recruteur !
      Merci Léa pour votre commentaire

  5. Manon Attenot dit :

    Je suis entièrement d’accord avec le fait que l’entretien skype soit un outil performant de pré-sélection.
    Il permet au recruteur à travers un outil vidéo de se faire une première idée du candidat, il peut donc évaluer son comportement, sa gestuelle, sa façon de s’exprimer ou encore sa réactivité face aux questions.
    C’est un gain de temps que ce soit pour le recruteur ou le candidat il permet de faire l’entretien de chez soi ou de son lieu de travail.
    De plus comme vous l’avez dit dans votre article « skype » est un outil qui permet de recruter au-delà des frontières, c’est une révolution pour les recruteurs mais cet outil technologique peut avoir des limites.
    En effet selon les caractères et les connaissances en technologie des candidats certains peuvent se sentir mal à l’aise ou encore perdre leurs moyens face à un ordinateur car ils ne ressentiront pas de liens directs avec leur interlocuteur.
    De plus il y a une différence entre le virtuelle et le réel, le candidat peut perdre confiance en lui si l’entretien ne dure que quelques minutes et si le recruteur ne lui pose que des questions préparées sur une feuille à côté de lui.
    En tant qu’étudiante, j’ai eu recours à l’entretien skype car la distance ne me permettait pas de me rendre sur place.
    J’ai trouvé cette nouvelle expérience enrichissante mais très stressante car c’était la première fois que j’avais recours à cet outil.
    Malgré quelques appréhensions au départ l’entretien s’est bien déroulé.
    Je reste quand même convaincue qu’un entretien en face à face est plus performant pour voir les vrais comportements et ressentir un véritable échange.
    Il permet au candidat de se sentir à l’aise en voyant les expressions du recruteur et de pouvoir sentir si le recruteur est plutôt satisfait ou non.
    Je pense donc que skype est un bon outil de pré-sélection car il permet d’apprécier de façon plus complète le candidat mais il ne peut en aucun cas remplacer un entretien classique pour l’évaluation finale.

Laisser une réponser JACQUES VERMEULENL Annuler

Votre email ne sera pas visible. Les champs marqués sont requis *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>