L’offre d’emploi : Has Been ? 1ère partie

dans DRH, Expérience candidat, Marque employeur, Recrutement, Recruter autrement | par

Offre-d'emploi-has-been

 

L’offre d’emploi et sa composition sont souvent critiquées tant par les candidats que par les recruteurs. Jugée peu attractive, pas assez originale voir même dépassée par certains, on demande aux sites emploi plus d’options, plus de personnalisation… Les demandes d’amélioration sont nombreuses et son utilité est parfois remise en question.

Pourtant, les sites emploi sont toujours le 1er moyen utilisé en 2015 pour pourvoir un poste (et le plus efficace). Et si les jobboards sont effectivement un peu en retard sur l’intégration de nouveaux outils numériques, nous mêmes : recruteurs nous sommes tout autant fautifs.

 

A l’occasion de la non conférence du recrutement #TruNice (« remue méninges » de recruteurs en quête d’innovations et de nouvelles tendances RH) un thème fut abordé : « Marre des offres d’emploi à la papa ! »

 

IMG_9491

 

Surprise par cette fronde j’interroge Maud Hidoux, étudiante RH en marketing et à l’époque en stage à Figaro Classified (Cadremploi & Keljob) : « Souvent jugées peu originales, ce n’est pas le support qu’il faut décrier mais bien le contenu : l’important n’est pas la forme mais bien le fond !

A l’image des lettres de motivation que la plupart des recruteurs connaissent presque par cœur et qu’ils n’arrêtent pas de pointer du doigt, les offres d’emploi se ressemblent : « Leader sur son marché avec un chiffre d’affaire de… blablabla ».

 

 

Sans titre

 

 

Plutôt que l’éternelle présentation bateau de l’entreprise et sa place sur le marché, pourquoi ne pas miser sur la description de l’environnement de travail et l’ambiance générale qui intéresse nettement plus le candidat que le chiffre d’affaire réalisé l’an dernier.

 

Sans titre

 

Même chose pour la mission : soyez clair, précis, ne tartinez pas 15 lignes de grandes phrases qui n’ont aucun sens et qui ne reflètent pas la réalité du poste.

 

Et pourquoi ne parle-t-on jamais de perspectives d’évolutions ou de projets concrets à venir ? On présente souvent le poste à un instant T, il est comme figé. Mais tout le monde sait que les missions évoluent et parfois plus vite que prévu.

 

Je vous entends me dire qu’il ne sert à rien de postuler si je ne suis intéressée que par ce qui va venir après ! … Ne nous leurrons pas : le temps où un salarié conservait le même poste durant 5 ou 10 ans est révolu.

 

Facile à dire ?

Oui cela prend du temps, mais le recrutement comporte un grand nombre d’enjeux et en bâclant le travail de démarrage pour « gagner du temps », le recruteur se tire une balle dans le pied. Parce que le candidat qu’il vous faut n’aura peut-être pas envie de postuler à une offre « bateau ».

 

Comme l’a dit Laurent Brouat lors de TruNice : L’offre à la papa attire les candidats à la papa !

 

cc

 

Mais attention : si l’originalité s’arrête à l’offre d’emploi, ce n’est pas la peine. Il n’y a rien de pire pour votre marque employeur qu’une annonce qui laisse présager une entreprise originale et fun quand la réalité est toute autre.

Tous les employeurs ne peuvent pas être « originaux » c’est un fait.

 

fghhj

 

Pour finir, je profite de ma casquette de candidate pour passer un message : Peu m’importe de savoir que vous êtes leader sur votre marché, que je serais rattachée au Directeur de tel ou tel service ou encore que vous cherchez quelqu’un de dynamique et rigoureux (si je ne l’étais pas, je ne chercherais pas un emploi).

 

Ce qui m’intéresse, c’est de percevoir l’ambiance dans mon équipe (combien ? quelle tranche d’âge ? photo des bureaux…), c’est de connaitre les détails du processus de recrutement (non le mail automatique m’indiquant que « si dans 3 semaines je n’ai pas de réponses blablabla » ne suffit pas !), c’est d’avoir une idée de la dynamique du groupe (autonomie de chacun, travail d’équipe, relation client…).

 

Bien sûr il est difficile de traduire tout cela dans une annonce mais j’avoue que … plus je pense que je vais « m’éclater » dans le job proposé … plus j’ai envie de tout donner pour l’obtenir.

 

Alors recruteurs : prenez le temps de mettre votre offre en valeur si vous voulez que le candidat qu’il vous faut, prenne le temps d’y répondre !

 

Merci Maud ! (Message reçu …)

 

Capture d’écran 2015-11-01 à 11.55.01

 

Tu y vas fort quand même ! Je suis d’accord avec toi …. mais :

  • Nous avons des contraintes techniques et souvent sommes réduits à la matrice de nos sites carrière
  • De plus cela coute chers, diffuser une vidéo sur une offre j’imagine n’est pas gratuit
  • Enfin nous devons prendre le temps « d’éduquer » nos clients sur l’intérêt de communiquer leurs offres d’emploi autrement. Ils ne sont pas tous prés à ouvrir leurs portes à un photographe ou à donner le micro à leurs collaborateurs pour les faire parler sur leur « expérience de vie au travail »…

Ceci étant, je suis tout de même convaincue par tes propos, aussi je te propose deux choses :

  1. Viens au prochain ApéroRH , nous aborderons cette thématique => pour t’inscrire c’est ici
  2. Je vais répondre à ton billet en t’illustrant ce qu’un recruteur, en chair et en os, avec ses propres moyens et sa marge de manœuvre peut faire.

Chers lecteurs … A présent je m’en remets à vous ! Aidez-moi à rédiger mon prochain article.

 

DRH :

  • Etes-vous satisfait du rendement de vos offres ?
  • Avez-vous déjà communiqué vos offres d’emploi différemment ?
  • Avez-vous déjà expérimenté de nouveaux supports ?
  • Quels sont vos retours d’expérience ?

Candidats :

  • Etes-vous d’accord avec Maud ?
  • Avez-vous d’autres attentes ?
  • Qu’attendez-vous d’une offre d’emploi ?

J’ai hâte de lire vos commentaires… A très vite !

 

Crédits images : Nina Jean – Caroline Guichet – Maud Hidoux

COMMENTAIRES

  1. On peut pas vraiment dire que Maud y aille fort ! Je dirais même qu’elle y va très très très doucement et avec beaucoup de tact comparé à l’expérience candidat que c’est réellement une annonce.

    D’accord avec elle : les annonces copiées-collées drainent des candidatures copiées-collées et ça n’est ni une question de forme ni une question de contrainte ^^.

    • Caroline dit :

      Merci Nicolas pour ton commentaire, cela est toujours un plaisir d’échanger avec toi. Ecrire, diffuser et communiquer sur de nombreuses offres d’emploi n’est pas un exercice aisé. Il faut de la créativité et un certain courage pour sortir des sentier battus et parfois aussi des moyens. J’en veux pour preuve notre nouveau site web (http://emergences-rh.com). Il nous faut à présent plus de temps, de réflexion et de moyens pour publier nos offres d’emploi. Nos clients, les premiers, doivent être sensibilisés à cet impératif ! Tu es, pour ta part, très avancé sur cette question ce qui est loin d’être le cas pour de nombreux dirigeants et DRH…
      Au plaisir de débattre à nouveau !
      Caroline

    • Maud HIDOUX dit :

      Merci Nicolas pour ce retour !
      J’ai effectivement cherché autant que possible à rester politiquement correcte !
      Il faut aussi prendre des gants pour faite bouger les RH même si j’avoue avoir eu du mal à me contenir par moment ! Le parcours du combattant que constitue la recherche d’emploi et l’acte de candidature a souvent eu raison de mes nerfs !
      Pour moi c’est avant tout un manque d’envie de changement et d’originalité de la part de RH mais il est temps de les sensibiliser et de les secouer pour construire les offres d’emploi de demain. J’imagine que je peux compter sur toi pour ça? 😉
      A bientôt

  2. Etant depuis 15 ans commercial et recruteur, peu de sites se démarque d’où la multiplicité et redondance des offres sur X sites.
    Les offres has-been ? Oui si copier coller Apec, Non si mettant en avant autre chose que les fonctions, diplômes attendus et sur-évalués.
    Tous les clients demandent un bac +8, 10 ans d’expérience, un carnet d’adresses, habité à 3 minutes à pied, …
    In fine, le profil recruté si il répond à ses critères ne restera que 2 mois en poste, alors qu’un profil différent aurait pu y rester des années.
    En France on reste très frileux sur la prise de risques !
    Une offre comme celle ci http://emergences-rh.com/offres/115/Directeur%20Technique%20et%20Qualité%20France%20HF/ est plus claire, complète et attirante que la majorité du marché.

  3. Pierre PICCHI dit :

    Bonjour,

    Je suis totalement d’accord avec Nicolas et Gaetan. Maud a été plus que gentille sur le sujet. Cela 26 ans je suis dans les Ressources humaines et je peux dire que j’ai vu la qualité des offr’es d’emploi dégringolé de façon catastrophique.
    Ne parlons pas des fautes d’orthographe, de grammaire, de non respect de la législation etc…..
    Ce qui m’agace le plus c’est de voir des sites de carrières prendre plus de 60% de l’annonce pour faire de la publicité pour leur propre cabinet, on doit aller tout en bas de la page pour trouver l’annonce.
    Vous parlez d' »éducation des clients », quoi de plus étonnant lorsqu’on sait qu’en France plus de 50% des DRH ont pris leur poste sans avoir eu ni formation ni expérience dans le domaine (enquête Anton 2015).

    Pour finir, je précise que cela fait bientôt plus de 5 ans que je travaille sur le sujet de la zébritude dans les entreprises, je peux vous assurer que si vous prenez le temps d’étudier la personnalité des zèbres, leurs profils psychologiques, plus de 90% de ces candidats ne lisent même pas ce type d’annonce. Cela est d’autant plus grave que nous avons aujourd’hui une croissance exponentielle de la fantomisation de ce type de candidats.

    A bientôt

    Pierre

    PS Je serai présent le 5.

  4. Gwendoline Courtade dit :

    Bonjour ,
    Je suis entièrement d accord zvec Maud, effectivement les annonces se ressemblent toutes , le même discours à chaque fois seules certaines missions changent mais la globalité est identique d’une entreprise à une autre! Je suis justement en plein dans la rechercher d’emploi (information et communication) et cest là qu’on se rend vraiment compte du manque d’originalité des offres ! On est une génération et je pense quand même la majeur partie des Hommes à vouloir trouver un emploi dans lequel on se sent bien , une ambiance et des valeurs d’entreprise qui nous correspondent !!! Peu importe que l entreprise doit grande ou petite ! Comme il a déjà été dit , on ne reste plus toute notre vie dans la même entreprise , ou encore même je dirais dans le même métier!!! Donc on a juste besoin de savoir si l’entreprise va nous correspondre et si de par l ambiance , la qualité du poste , l’autonomie que l on pourra avoir , on sera épanoui en étant embauche !!!!
    J’en profite aussi pour exprimer une certaine frustration puisque sur beaucoup d’emploi d’emploi on retrouve une exigence de 5 ou 10 ans d’expérience sur le poste auquel on aurait souhaité prétendre … À quand la place pour les jeunes diplômés qui ont fait 5 ans d’études et pas assez de stage par exemple pour avoir ces 5 autres années d’expériences ?!?
    Après nous sommes tous informés, je pense, des contraintes que vous avez au niveau des recrutements, des contraintes financières pour vos annonces mais un peu de fun ne fait pas de mal , il suffit « juste » de trouver la bonne formulation pour amener de l originalité , ou d utiliser les réseaux sociaux (qui nous offrent de multiples opportunités ) pour changer les codes du recrutement et de l annonce « bateau  » ….
    Ne perdons pas espoir avec un peu de patience , nous verrons des évolutions 😊

  5. Gwendoline Courtade dit :

    Oups , je m excuse par avance des fautes de frappe 😳😳😳

  6. Pierre PICCHI dit :

    Gwendolline,
    Pas d’inquiétude pour l’orthographe, lorsque l’on voit le nombre de fautes que font certains cadres supérieurs sur leur propre site…ils ne seraient pas en droit de faire beaucoup de commentaires.

    Par contre, je suis totalement d’accord avec vous, les annonces se ressemblent toutes (enfin presque toutes….ayons un peu de pitié et de compassion. Pour exemple,mon expérience personnelle: je cherchais un poste de Gestionnaire de Paie et ADP; Sur une période de 3 mois, j’ai relevé 38 offres, Sur ce nombre, 31 étaient tellement identiques qu’à partir d’un moment je ne savais plus à laquelle j’avais répondu ou non.
    La tâche se complique encore plus lorsque vous avez des alertes sur plusieurs sites (copie, pishing, non mise à jour,……………).
    Nous ne parlerons même de certains sites de jobs (heureusement pas tous) avec des offres payantes dites premiium , offres souvent aussi premium que moi je suis un nouveau-né. J’ai même trouver des sites aggressifs du type « si vous ne payez pas, on vous mets en fin de liste ».

    Bref, on n’est pas sorti de l’auberge

  7. Jullie dit :

    Bonjour,
    Je partage également vos avis, et ayant les 2 casquettes (RH en recherche d’emploi) je suis parfois scandalisée… Non seulement beaucoup d’annonces sont ringardes et se ressemblent de façon indigne, mais en plus elles regorgent de suspens plat, très plat. Je me demande souvent dans quoi est-ce que je me lance, quand par exemple, je réponds à ce type d’annonce :
    Entreprise leader sur son secteur d’activité… de quel secteur parlons-nous? grande inconnue
    Poste basé en Ile de France… dans le 78 ou le 95? ou peut-être le 91? Parce que ça ne fait pas pareil hein
    Recherche un généraliste RH… CDD CDI Intérim? Contexte du recrutement? Il m’est arrivé de répondre à une annonce, d’aller en entretien et de découvrir à ce moment qu’il s’agissait d’un CDD remplacement congé maternité. Je recherche un CDI, j’aurais aimé avoir l’information avant s’il vous plait.
    Rémunération à négocier ou attractive selon profil… oui oui pas pour tout le monde alors
    Heureusement certaines annonces donnent le sourire, je vous invite à regarder les offres sur ce site: http://the-other-store.com/fr/we-want-you

    • Tout à fait d’accord.
      Parfois il devrait aussi mettre des photos des locaux dans les annonces, je me suis rendu dans des bureaux et fais demi tour en 10 secondes !
      Quitte à passer 10h / jour dans un endroit autant s’y sentir à l’aise.

  8. Re tout le monde,

    +1 avec tous ! 😉
    Les recruteurs font une annonce Apec qui a le meilleure format et gratuit puis copie / coller partout.

    Pour rejoindre Pierre, je me marre d’un site comme Qapa qui se dit « matcheur » et fait payer une offre premium.
    Il se base juste sur un mot clef pour envoyer des pushs correspondant à ce mot clef … WAOUH Quelle innovation !

    La multiplicité des sites qui se houblonnent et des cabinets de recrutement qui n’ont plus l’exclusivité des clients rendent le marché du travail … bordélique !
    J’ai été contacté par 3 recruteurs pour la même société !
    J’ai répondu à la même annonce sur 5 sites et pire si j’avais aussi répondu via les liens Video, Linkedin, …

    Sur une offre, je me fiche des promesses, aucune société ne peut avoir de garantie sur une visibilité à 2 ou 3 ans.
    Que les sociétés disent ce qu’elles proposent aujourd’hui, ce qu’elles attendent concrètement et ce que dictent leur business plan idyllique.
    Qu’elles arrêtent de viser des bac +5 HEC ou autres grandes écoles aux boulards démesurés ne souhaitant qu’un poste chez TOTAL ou la Société Générale !

    Bref que la France ne soit plus égocentrée et regarde ce qui marche ailleurs !

  9. Bonjour,

    Vous avez raison, nous avons eu la même réflexion et nous proposons l’offre d’emploi augmentée ou l’offre d’emploi vidéo
    On transcris l’offre d’emploi print en vidéo et là commence pour l’entreprise et les candidats potentiels la découverte de l’entreprise, du poste, de son environnement, son originalité …
    D’après une étude 1 minute de vidéo peut correspondre à 1.8 million de mots
    Avec notre agence 422 Production, nous proposons des formats dédiés au monde du digital et des réseaux sociaux.
    N’hésitez pas à nous contacter
    Alexis Sordet
    Ethan McGregor
    http://www.ethanmg.com

  10. Pierre PICCHI dit :

    Salut tout le monde,

    Si je suis d’accord pour la majorité des commentaires, je me souhaite quand même relativiser la vision qu’à Gaetan sur les Bac+5.
    Il faut d’abord comprendre que les recruteurs agissent à travers les offres d’emplois comme un particulier agirait pour trouver l’Amour en ligne; c’est la recherche du profil idéal et idéalisé: le Primus Magna. Ils savent très bien que les chances de trouver ce Primus Magna sont inférieures à 20 %. Ils vont rechercher par le principe du moins pire et sont souvent heureux de pouvoir limiter la casse. Il ne faut donc jamais hésiter à postuler, repostuler.
    Certaines entreprises en font aussi un test, qui aura assez de culot, de personnalité, de courage pour s’imposer malgré la différence de profil ?
    En réalité, elles n’ont JAMAIS eu l’intention de prendre des Bac + 5 mais des équivalents de caractère ( en les rémunérant au passage moins).
    Enfin, et j’espère que Gaetan ne m’en voudra pas trop…..Je vais prendre un peu la défense des Bac +5. Je suis tout en fait d’accord que certains aient un  » boulard démesuré » mais cela ne dépasse 10 à 15 % de la population concernée. A contrario, je vois régulièrement des personnes mettre dans leur CV des niveaux BAC+2,3 alors qu’ elles ont des Bac+5, des Bac+8 juste dans l’espoir de réussir à sortir du chômage.

    • Maud Hidoux dit :

      Bonjour Pierre,
      Merci pour votre contribution à ce débat. J’adore cette comparaison aux sites de rencontre, je la trouve très juste ! En effet les recruteurs ont tendance à exprimer l’ensemble des critères qui forment leur profil idéal (ce fameux mouton à 5 pattes qui n’existent pas). Mais face à ce constat ne devraient ils pas justement chercher à l’attirer ? Une perle rare est comme son nom l’indique « rare » et il est donc nécessaire de la séduire et de capter son attention pour l’attirer au sein de l’entreprise ! Il est temps de prendre en compte cette nouvelle égalité des pouvoirs entre le candidat et le recruteur, chacun doit savoir séduire l’autre !

      • Pierre PICCHI dit :

        Bonjour Maud,

        Je suis totalement d’accord. Le problème n’est pas ce que les recruteurs devraient faire, c’est surtout ce que les recruteurs NE FONT PLUS et c’est cela qui me fait le plus mal. Lorsque j’ai débuté ma carrière, il y a longtemps certes, ce genre d’anomalies, était purement inconcevable. Aujourd’hui, c’est devenu la norme, une habitude, une banalité…et ils sont heureux.
        Il faut comprendre qu’en France, c’est bien d’être une perle « Rare » mais il ne faut pas l’être trop (sauf si on a des boulards démesurés), Cela peut être même dangereux Sur ce sujet, le Figaro a édité un article « Trop de Talent , un frein pour sa carrière ».(et il y en pleins, pleins d’autres).

        Messieurs les Recruteurs, je vous laisse méditer sur cette citation:
        « Les oiseaux se cachent pour mourir, les Talents se cachent pour survivre…. »
        .

  11. Caroline dit :

    Vite Avant de filer à l’#ApéroRH, je prends le temps pour vous remercier pour vos contributions !
    Je retiens l’urgence nécessitée de parler autrement, d’être plus précis, de donner envie, de séduire tout en étant honnête et en jouant cartes sur table.
    C’est ce que nous nous efforçons de faire au sein de notre cabinet.
    Mais attention, il y a aussi des subtilités. Par exemple je me suis aperçue qu’une offre trop précise a aussi ses désavantages : comme pour le candidat, le recruteur doit « en garder sous le pied » et ne pas dévoiler « toutes ses billes » d’un coup ! Parfois le besoin ou la cible est assez large et ne peut pas se réduire à des critères objectifs. Il y a forcément une partie subjective qui rentre en ligne de compte. La question est alors comment en utilisant des mots, des illustrations, une ponctuation on peut essayer d’attirer les personnes dont la culture la manière de fonctionner va « matcher » avec notre besoin …
    La question est ouverte !
    Vite je dois m’envoler !
    Promis rapidement je reprends ma plume pour écrire le deuxième volet de ce débat mais surtout continuer à m’inspirer avec vos commentaires …

    Candidats mais aussi confrères, DRH ou autres professionnels de l’emploi qu’en pensez-vous ?

  12. […] L’offre d’emploi : Has Been ? 1ère partie […]

  13. Pierre PICCHI dit :

    Bonjour à tous et à toutes.

    Merci avant tout à Marc et Caroline pour cette excellente initiative et superbe soirée. Dommage que vous n’ayez pas pu tous venir. Les échanges ont été nombreux et très instructifs Réflexions réalistes, questions étonnantes et retours superbes.
    En tout cas, cela m’a permis de prendre un importante décision pour la suite de ma carrière.

    Merci encore à vous deux.

  14. Nicolas Revol dit :

    Commentaire arrivant sur le tard, Merci à mon confrère @SylvainLareyre pour le lien vers l’article au passage !
    Mon profil: Psy/Recruteur et passionné de problématiques de gestion des ressources humaines (Euh pardon…. passionné de recherche de solutions pour la GRH 😉 ).
    Sans avoir lu tous les commentaires précédents (pour ne pas biaiser ma réflexion), je dirais que les deux points de vue ne sont pas si paradoxaux (de mon point de vue de recruteurs dans un pays limitrophe).
    Il est certain que les annonces « bateau » risquent d’attirer des candidatures du même acabit. Néanmoins, je tiens à souligner que parfois, ces mêmes entreprises qui ne sont pas prêtes à prendre le petit virage d’une annonce plus fun (photo, vidéos, texte amusant ou autre), ne sont pas non plus prêtes pour embaucher des candidats qui sortent du lot ! (et ces candidats ne sont donc pas réellement intéressé par ce genre d’entreprise, etc, etc…).
    Pour les autres (entreprises, clients and co.) nous sommes la plupart du temps soumis à des contraintes à la fois techniques, organisationnelles et temporelles (cette dernière est anecdotique car je suis partisan du « faire mieux même si ç’est moins rapide »).
    Parfois nos mandants ont des exigences et veulent voir apparaître un certain nombre d’informations (« bateaux ») sur leurs annonces. De même certains candidats (et certains très bons candidats), hésiterons à postuler à une annonce qui sort du cadre (et j’en ai rencontré!).

    Pour conclure, et sans avoir répondu réellement (je suis Psy ne l’oublions pas ^^) je dirais qu’il est nécessaire que les recruteurs ou RH aient une réelle réflexion sur ces questions, mais d’expérience je sais que si j’avais changé le modèle du tout au tout, j’aurais également manqué de rencontrer de brillants candidats (qui sont devenus des collègues!).
    A nous de jouer, candidats, recruteurs, formateurs, coachs ! C’est en s’alliant que l’on fera bouger les choses.

    Merci donc à Maud d’avoir soulevé ces questions et merci à Caroline d’avoir interpellé les professionnels du domaine.
    Nicolas

  15. Paul Mouchet dit :

    Beaucoup d’avis sur le sujet , je n’ai pas tout lu!
    Cependant, j’ai un seul et unique point de vue! Maud est une bien douce et pourrait être beaucoup plus véhémente.
    Les offres d’emplois sont non seulement rédigées d’une facon plate et parfois à la limite du correcte et du discriminatoire mais en plus elle ne reflètent, pour la plupart, absolument pas ni l’employer branding ni la réalité !
    Il faut du nouveau, du contenu, de la personnalisation et un effort minime d’investissement dans la rédaction pour pouvoir attirer les talents… C’MON !!!

  16. Rona dit :

    Très important pour moi est l’accueil des étrangers dans les entreprises . Les entreprises qui n ’embauchent pas d’étrangers me font peur !

Laisser une réponser Pierre PICCHI Annuler

Votre email ne sera pas visible. Les champs marqués sont requis *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>